Dijon - Besançon
Conseil en immobilier d'entreprise
Bureaux - Locaux d'activité - Entrepôts - Commerces - Terrains

Chiffres clés Dijon 2014

Rechercher une ville
Bureaux

 

BUREAUX 2014  - VOLUMES

 

 NeufSeconde MainTotal
Location6 300 m²7 800 m²14 100 m²
Acquisition utilisateurs et Investisseurs3 200 m² 4 400 m²7 600 m²
Total transactions9 500 m²12 200 m²21 700 m²

 

BUREAUX 2014  - VALEURS

 

  NeufSeconde Main
Location - Loyer annuel m² / € HT-HCCentre prime150/165 €110/130 €
Location - Loyer annuel m² / € HT-HCPériphérie115/135 €60/110 €
Achat - m² / € HT-HDCentre prime1 900 / 2 200 €1 500/1 800 €
Achat - m² / € HT-HD

Périphérie

1 400/1 900 €900/1 500 €

 

 

BUREAUX 2014 - STOCK A L'OFFRE

Estimation de l'offre tertiaire (à 6 mois)

 

 NeufSeconde MainTotal
Estimation de l'offre disponible6 600 m²26 100 m²32 700 m²

 

Evolution de l'offre tertiaire (à 6 mois)

 

 20132014Evolution
Offre disponible neuveNC6 600 m²NC
Offre disponible seconde mainNC26 100 m²NC

 

Qualité de l'offre tertiaire (à 6 mois)

 

 Neuf / RenovéSeconde Main Etat d'UsagObsolète
Offre disponible à 6 mois13 000 m² 19 700 m²NC

 

FAIT MARQUANT 2014

Stabilité de la demande placée

 

TRANSACTIONS SIGNIFICATIVES 2014

POLE EMPLOI : 1 500 m² environ sur trois sites :

Parc Valmy - Dijon

ZAC de Quétigny

Avenue Jean Jaurès - Dijon

BANQUE LCL : 775 m² - Quartier des affaires Clémenceau - Dijon

 

COMMENTAIRES

La demande placée 2014 est identique à 2013 et se répartit de la même façon en ce qui concerne la part locative 2/3 et la part acquisition 1/3. Le marché est constant, là encore aussi bien pour le neuf, qui représente 44 %, que pour la seconde main qui, à l’identique de 2013, représente 56 %.


Globalement, la demande émanant des grandes entreprises s’est plus volontiers portée sur des locaux neufs, qui nécessitent des budgets plus conséquents qu’en seconde main, compte-tenu notamment des coûts liés à leur aménagement. Ces demandes se sont positionnées sur des surfaces supérieures à 500 m2.
Les immeubles de seconde main trouvent preneur à l’acquisition auprès des TPE et PME, sur des surfaces inférieures à 150 m2. Cependant, le stock locatif reste important.


Le marché tertiaire en centre ville est diffus et ne répond pas à la demande exprimée, en conséquence, la demande placée se positionne en périphérie sur les parcs tertiaires.


La demande placée 2014 reste stable dans un contexte économique morose et de beaux projets, dont les demandes sont supérieures à 1 500 m², sont à l’étude.
Pour les surfaces inférieures à 150 m², l’offre neuve ou récente est tout à fait insuffisante.
Les promoteurs ne développent pas d’immeuble en blanc et aucun permis n’est attendu avant 2016 ; le stock  neuf est sous-offreur.
 

PERSPECTIVES 2015

La construction du nouvel échangeur, facilitant l’accès au parc tertiaire de Valmy depuis la rocade dijonnaise (entrée et sortie prévues), permet le lancement de la commercialisation du foncier de Valmy III qui représentera + de 150 000 m2. Ce nouvel accès sera terminé en octobre 2015, il permettra de poursuivre la commercialisation des fonciers et facilitera l’accès pour les travaux de la tranche Valmy II qui démarrent, dans le cadre de la construction de la polyclinique.


Plusieurs projets pourraient être développés dans un futur plus ou moins proche,  notamment sur L’Eco Parc Dijon Bourgogne qui pourrait développer 100 500 m² de bureaux et 15 600 m² de services. Il en est de même pour la zone des Maraîchers où 15 000 à 20 000 m² de bureaux et commerces pourraient  voir le jour.
Le quartier Heudelet, en cours de développement, offrira 1 500 m² de bureaux et commerces dès le 1er semestre 2016.
 

Activité & Entrepôts

ACTIVITES 2014 - VOLUMES

 

 NeufSeconde MainTotal
Location4 750 m²22 500 m²27 250 m²
Acquisition utilisateurs & investisseurs6 250 m²18 500 m²24 750 m²
Total transactions

11 000 m²

41 000 m²52 000 m²

 

ACTIVITES 2014 - VALEURS

 

 NeufSeconde Main
Location - Loyer annuel m² / € HT-HC60/75 €35/50 €
Achat - m² / € HT-HD700/900 €400/550 €

 

ACTIVITES 2014 - STOCK A L'OFFRE

Estimation dfe l'offre d'activité (à 6 mois)

 

 NeufSeconde MAinTotal
Estimation de l'offre disponible18 450 m²98 300 m²116 750 m²

 

Evolution de l'offre activité (à 6 mois)

 

 20132014Evolution
Offre disponible neuveNC18 450 m²NC
Offre disponible Seconde MainNC98 300 m²NC

 

Qualité de l'offre activité (à 6 mois)

 

 Neuf / RénovéSeconde Main Etat d'UsageObsolète
Offre disponible à 6 mois18 450 m²52 450 m²45 850 m²

FAIT MARQUANT 2014

Hausse de la demande placée : + 15 %

 

TRANSACTIONS SIGNIFICATIVES 2014

C2 PACK : 5 600 m² - Acquisition d’un entrepôt - Z.I de Longvic

ASSOCIATION ENVIE : 6 000 m² - Acquisition d’un bâtiment de production - Z.I de Longvic

C.E.A.T : 3 500 m²  - Entrepôt - Z.I. de Longvic

 

COMMENTAIRES

La valeur locative moyenne est stable ; cependant les écarts entre les différentes valeurs de transaction résultent, à la fois de l’état des locaux, de la localisation des bâtiments ainsi que des délais de commercialisation.


A l’identique, les valeurs vénales affichent une large fourchette entre les immeubles vétustes, destinés à la démolition ou nécessitant une importante restructuration, et ceux de moins de 10 ans en parfait état d’entretien.


Les entreprises locales ou régionales sont plus volontiers acquéreuses de leur outil de travail, à la différence des sociétés nationales.
Le parc manque de bâtiments neufs ou rénovés et globalement de locaux de qualité ; certains propriétaires préfèrent vendre plutôt que de baisser les valeurs locatives.
 

PERSPECTIVES 2015

L’Eco Parc Dijon Bourgogne, nouvelle zone d’activités de 180 hectares dont 40 hectares pour la première phase, est en cours d’aménagement. Cette zone, située sur la commune de Saint Apollinaire, offrira le foncier manquant sur l’agglomération depuis ces cinq dernières années.


Restructuration du marché de gros sur la ZAE CAPNORD qui deviendra, après démolition des bâtiments obsolètes, le nouveau « Marché de l’agro » de 128 hectares livrés début 2016. L’ensemble des lots est déjà commercialisé auprès de PME locales. 

Commerce

COMMERCE 2014 - VALEURS

 

 Centre Ville n°1Emplacements 1 Bis / 2Centre commerciauxBoîtes à vendreRetail ParksZones co premium
Valeurs locatives - Loyer annuel m² / € HT-HC500/600300/400600/90085/150NC1850/1950
Achat - m² / € HT - HDNCNCNCNCNCNC

FAIT MARQUANT 2014

La Zone de QUETIGNY reste la zone numéro un de l’agglomération

 

TRANSACTIONS SIGNIFICATIVES 2014

LDLC : 260 m² - location - Zone Commerciale de Quetigny

CHAUSSEA : 1 350 m² - location - Zone Commerciale de Quetigny

CATIMINI : 90 m² - Dijon

NAPAPIJRI : environ 100 m² - Dijon

PRIMARK : 4 000 m² - Extension du Centre Co. de la Toison d’or

MAISONS DU MONDE, LA GRANDE RÉCRÉ, NIKE FACTORY et DARTY : implantation  dans les 6 400 m² développés par Carrefour à Quétigny

 

COMMENTAIRES

Si la demande reste très active pour les ZAC, l’offre n’y est pas pléthorique et seules quelques implantations ont été réalisées en 2014. La ZAC de Quétigny est souvent privilégiée par les enseignes nationales, au détriment de la partie sud de l’agglomération.


Les extensions de la Toison d’Or et de Quétigny ont attiré la clientèle grâce à la diversité de leur offre produits et aux prix pratiqués par les nouvelles enseignes ainsi qu’à leur facilité d’accès et parking.

 

PERSPECTIVES 2015

Le quartier des Minoteries dijonnaises, au sud de l’agglomération, fera l’objet d’une réhabilitation sur 30 000 m² de bureaux et commerce d’ici à 2018.


La « Cité internationale de la gastronomie et du vin » devrait voir le jour en 2018 sur le site de l’ancien hôpital général, au sud du centre ville. Elle accueillera un pôle dédié, composé de restaurants, de commerces de bouche et d’activités se rapportant à la culture culinaire. Un cinéma, un hôtel, un centre de conférence, un pôle formation, des logements et une résidence de tourisme, complèteront, entre autre, ce développement ambitieux.