Dijon - Besançon
Conseil en immobilier d'entreprise
Bureaux - Locaux d'activité - Entrepôts - Commerces - Terrains

Nos actualités

INSIDER - DEUXIÈME EDITION DE VOTRE MAGAZINE IMMOBILIER

9 Septembre 2018

Vacances finies !!! Rentrée...challenge...nouveautés.... Découvrez la deuxième édition de votre magazine immobilier   
Lire la suite

Installation de la franchise La mie de pain à Quétigny

9 Juillet 2018

33 magasins en France dont un à Dijon. La franchise La mie de pain a ouvert à Quetigny il y a un peu plus d’un an à côté de Babou.Après une carrière dans le monde des assurances, David Jametton alors installé dans le Jura décide de revenir vivre en Bourgogne et souhaite rester indépendant.Entrepreneur dans l’âme tout autant que prudent, il prend contact avec Serge Castel à l’origine des boulangeries-pâtisseries-restauration rapide identifiées sous le nom de La mie de pain dont le siège social est à Montauban.En novembre 2016 ils se rencontrent. L’aventure est lancée. David Jametton se met en quête d’un local commercial pour accueillir son beau projet. « J’ai commencé par prospecter seul en arpentant les différentes zones commerciales autour de Dijon. Je cherchais une cellule suffisamment grande pour accueillir le magasin dédié à la vente de pains variés, pizzas, salades, mais aussi pâtisseries et entremets glacés, de même que la possibilité d’installer à l’arrière nos machines pour fabriquer le pain, notre four, nos cuisines et l’espace de stockage. » A force de recherches, David Jametton et Carine Provost, consultante spécialisée en commerce chez Arthur Loyd échangent.  Cette dernière lui propose une cellule neuve de 340 m², boulevard du champs aux métiers à Quetigny. Arthur Loyd connaît parfaitement ce site (anciennement imprimerie EDIPS) pour l’avoir vendu et y avoir déjà installé le magasin Babou en mars 2017. « Il nous a suffi d’une seule visite pour nous mettre d’accord. »En décembre 2016, Serge Castel vient sur place pour valider le choix de David Jametton. L’affaire est conclue. 12 mètres de vitrine pour présenter les produits, 110 m² de vente et d’espace restauration (40 couverts en intérieur et 20 en extérieur), le reste étant dédié à la production et au stockage. « Nous jouons la proximité à La mie de pain : nous connaissons le nom de nos clients fidèles ! », s’enthousiasme David Jametton. L’enseigne compte trois vendeurs, un préparateur en cuisine et deux boulangers. Outre l’emploi pour le pain d’une farine du Gers sans additif, ici tout est fabriqué sur place (sauf les entremets glacés).Autre avantage du site,  et pas des moindres : l’immense parking et l’accès très facile sur un des axes principaux de la zone. « Arthur Loyd a su nous conseiller dans nos démarches et nous a aidé à faire notre choix en nous précisant que ce secteur sera amené à se développer dans les années à venir. » Un argument de poids pour ce commerce qui voit ses formules sandwichs, salades ou rapides fonctionner à merveille !« Le commerce de bouche était vraiment le bon choix pour moi ! », conclut le gérant. La mie de painOuvert tous les jours, 7h-19h30 (même le dimanche)Fermé le lundi17 boulevard du champ aux métiers, Quetignywww.lamiedepain-boulangerie.fr
Lire la suite

INSIDER - LA NOUVELLE FORMULE DE VOTRE MAGAZINE ESPACE ENTREPRISE

29 Mai 2018

Découvrez INSIDER, la nouvelle fromule de votre magazine ESPACES ENTREPRISES Lire le magazine en ligne 
Lire la suite

ARTHUR LOYD DIJON sera présent au salon du SIEC

29 Mai 2018

Carine PROVOST, consultante associée spécialisée en commerces sera présente au salon du SIEC (salon du retail et de l'immobilier professionnel), les 6 et 7 Juin prochains, Porte de Versailles à Paris, Pavillon 4 / Stand H15.N'hésitez pas à la contacter aux coordonnées suivantes pour tout rendez-vous :Mail : cprovost@arthur-loyd.com Tél. : 07.77.25.96.45
Lire la suite

Découvrez la 2ème édition 2018 de l'Espaces Entreprises

1 Mars 2018

Toute l'équipe d'Arthur Loyd Dijon est heureuse de vous présenter la 1ère édition 2018 de l'Espaces Entreprises.Vous y découvrirez une sélection d'offres de bureaux, de locaux d'activité et de commerces sur l'agglomération dijonnaise et ses alentours.http://www.arthur-loyd-dijon.fr/media/actualite/2101-2200/2141/arthur-loyd-dijon-espaces-entreprises-2eme-edition-2018.pdfBonne lecture !
Lire la suite

Découvrez la 1ère édition 2018 de l'Espaces Entreprises

2 Janvier 2018

Toute l'équipe d'Arthur Loyd Dijon est heureuse de vous présenter la 1ère édition 2018 de l'Espaces Entreprises.Vous y découvrirez une sélection d'offres de bureaux, de locaux d'activité et de commerces sur l'agglomération dijonnaise et ses alentours.http://www.arthur-loyd-dijon.fr/media/actualite/2101-2200/2140/espaces-entreprises-arthur-loyd-dijon-1ere-edition-2018.pdfBonne lecture !
Lire la suite

Les indices du 2ème trimestre 2017 sont disponibles.

7 Novembre 2017

L'INSEE a publié les indices du 2nd trimestre 2017, à savoir :- Indice des Loyers des Activités Tertiaires (ILAT) : 109,89- Indice des Loyers Commerciaux (ILC) : 110,00- Indice du Coût de la Construction (ICC) : 1664
Lire la suite

Les indices du 1er trimestre 2017 sont disponibles.

20 Juillet 2017

L'INSEE a publié les indices du 1er trimestre 2017, à savoir :- Indice des Loyers des Activités Tertiaires (ILAT) : 109,41- Indice des Loyers Commerciaux (ILC) : 109,46- Indice du Coût de la Construction (ICC) : 1650
Lire la suite

Découvrez la 3ème édition 2017 de L'Espace Entreprise

1 Mars 2017

Toute l'équipe d'Arthur Loyd Dijon est heureuse de vous présenter la 3ème édition 2017 de l'Espaces Entreprises.Vous y découvrirez une sélection d'offres de bureaux, de locaux d'activité et de commerces sur l'agglomération dijonnaise et ses alentours.http://www.arthur-loyd-dijon.fr/media/actualite/2101-2200/2139/espaces-entreprises-3eme-edition-2017.pdfBonne lecture !
Lire la suite

Découvrez la 2ème édition 2017 de l'Espaces Entreprises

8 Janvier 2017

Toute l'équipe d'Arthur Loyd Dijon est heureuse de vous présenter la 2ème édition 2017 de l'Espaces Entreprises.Vous y découvrirez une sélection d'offres de bureaux, de locaux d'activité et de commerces sur l'agglomération dijonnaise et ses alentours.http://www.arthur-loyd-dijon.fr/media/actualite/1601-1700/1675/arthur-loyd-espaces-entreprises-2eme-edition-2017-2.pdfBonne lecture !    
Lire la suite

Le chantier de piétonnisation des rues Piron et Charrue pourrait commencer à la rentrée

17 Juillet 2015

Mercredi soir, des élus de la Ville de Dijon ont présenté aux commerçants du centre-ville le projet de piétonnisation des rues Piron et Charrue.Le 14 juin dernier, dans nos colonnes, nous annoncions la future piétonnisation des rues Piron et Charrue à Dijon. Au cours d’une conférence de presse, le maire Alain Millot avait évoqué ce projet, dont l’objectif est de redynamiser le centre-ville et ses commerces. Il était d’ailleurs inscrit dans son programme électoral en 2014.Ce mercredi soir, au cours d’une réunion fermée à la presse, les élus locaux, et notamment le premier magistrat, ont rencontré les commerçants du secteur pour leur présenter le projet d’aménagement urbain à venir.Selon nos informations, la mairie aurait proposé aux commerçants de débuter les travaux à la rentrée, en septembre. Ils seraient réalisés en deux phases, chacune d’une durée de trois mois environ.La première opération (de septembre à novembre) devrait permettre la rénovation du réseau électrique des rues du Bourg, Charrue et Piron, dont l’ancienneté a été évoquée durant les échanges…Par la suite, le chantier observerait une pause durant la saison hivernale avant de reprendre au mois de mars 2016. Cette deuxième phase consisterait à uniformiser le niveau des rues Charrue et Piron, avant de recouvrir la chaussée par le même revêtement que celui utilisé rue de la Liberté. Le chantier pourrait durer jusqu’au mois de juin.« Un manque de concertation »Côté aménagement, un grand arbre serait planté sur la place Jean-Macé, en face de la boutique de prêt-à-porter Franck Berthier (voir les photos).Pendant la durée des travaux, des passerelles seraient mises en place afin de permettre la circulation des piétons. Les travaux étant réalisés par tranche, les boutiques ne seraient pas toutes impactées en même temps. Par ailleurs, concernant les approvisionnements de marchandises, la mairie aurait proposé aux commerçants son aide pour assurer les allers-retours entre les boutiques et les points de livraison, plus éloignés que de coutume.Au lendemain de cette réunion, les commerçants interrogés ne cachaient pas leurs inquiétudes. Ils reprochent à la Ville de ne pas avoir été consultés en amont : « Pour ma part, je ne suis pas hostile à ce projet mais les délais sont trop courts pour se préparer et prévenir notre clientèle », témoigne Johan Claret, gérant de la boutique Vicomte A. , rue Piron. « Il aurait fallu nous informer avant… »« L’autre enjeu concerne l’accessibilité pour les voitures », souligne Cédric N’Guetta, gérant du salon de coiffure Le Privilège. « Au cours de la réunion, on nous a dit que quatre mille véhicules passaient chaque jour rue Piron… Avec cette piétonnisation, cela va devenir compliqué de venir en centre-ville et d’en sortir. »« Si en début de présentation, le projet semblait très ficelé, en fin de réunion, le maire a reconnu que le timing était trop serré, et a entendu nos remarques », tempère Gwennoline Wachowiak, fleuriste.Hier au cours de la journée, un sondage a été réalisé par la Ville auprès des commerçants. Chacun a pu donner son avis sur le projet, et proposer une nouvelle date pour le début des travaux.Les travaux seraient répartis en deux phases, chacune d’une durée de trois mois environ.
Lire la suite

Le futur de la Place Grangier est tout tracé

7 Juillet 2015

Nous avons sollicité l’homme en charge de la réfection de la place Grangier, à Dijon. Il nous détaille, en avant-première, son projet.Une « oasis en cœur de ville » : voilà comment Bertrand Lavier voyait la nouvelle place Grangier. C’était dans nos colonnes, en mai 2013.Deux ans plus tard, l’artiste a bien travaillé. Il est en mesure de nous dévoiler, en avant-première et en détail, le visage de cette future place, la dernière à être rénovée par la Ville. Avant elle, les places Darcy, République, et celle du Théâtre ont été transformées. « Je suis effectivement resté sur cette idée », commente aujourd’hui le plasticien côte-d’orien qui a souhaité séparer la place en deux faces : une “ying” et l’autre “yang”.Comme un échiquier géant« Le premier côté, celui situé vers la rue des Godrans, sera très végétal et exubérant. À la place des grands bacs jardiniers en béton, j’installerais des demi-sphères en bois sur lesquelles seront disposées des plantes tapissantes », décrit notre interlocuteur. La structure de la place, une dalle de béton recouvrant le parking souterrain, ne permettrait pas aux arbres de prendre racine. « On pourra juste planter deux palmiers rhapidophyllum à deux endroits de la place ». Des palmiers à Dijon ? « Oui, c’est une variété qui résiste à -20° C », répond, amusé Bertrand Lavier. En déambulant ici, le passant prendra donc « une bouffée de chlorophylle », qui lui manquait peut-être dans les autres rues du centre. De l’autre côté, vers la poste Grangier, celui qui a exposé au Centre Pompidou construira « un grand aplat vert et calme ». « Là, il y aura du gazon et le piéton serpentera au travers d’art topiaire. De petites haies seront taillées à la manière de pions sur un échiquier. Ce sera comme un tableau composé », explique Bertrand Lavier qui aimerait que la “place aux Oiseaux” retrouve sa superbe (voir ci-contre).Pas avant 2016Une « création originale » donc, déjà dans les cartons de la municipalité qui travaille auprès de l’artiste.Croisée devant le parking Grangier, Paule Bichet se réjouit de cette future métamorphose. « Du vert, du vert ! Ce n’est pas trop tôt. Parce que ce n’est pas avec les arbres malades de la place Darcy que l’on va respirer… », commente la quinquagénaire. « Mouais, un artiste contemporain se charge de refaire cette place ? J’espère alors que ce sera juste beau, et pas intellectuellement inaccessible », tempère Jean-Pierre Hesse, un Beaunois habitué du cœur de ville dijonnais. « Je suis entièrement pour que cette place affiche un nouveau design. Elle était vieillissante et triste. Par contre, c’est encore des travaux et du dérangement en cœur de ville », constate Hélène. Qu’elle se rassure, les travaux ne seront pas réalisés avant un an. Minimum.
Lire la suite

Le centre-ville de DIJON classé au patrimoine de l'UNESCO

7 Juillet 2015

Avec les Climats, c’est tout le périmètre du secteur sauvegardé de Dijon, soit 100 hectares, qui vient d’être classé par l’Unesco…«Je suis très ému par cette reconnaissance de la communauté internationale… » Le Dijonnais Jean-Pierre Gillot, vice-président de l’Association pour l’inscription des Climats au patrimoine mondial de l’Unesco, nous l’a confié hier, depuis la ville de Bonn, en Allemagne, où l’annonce du classement des Climats de Bourgogne au patrimoine mondial de l’Unesco a été faite le 4 juillet (lire notre édition d’hier).« C’est un moment très important pour la ville de Dijon et ses projets », a-t-il souligné. « Car c’est aussi tout le secteur sauvegardé du centre-ville de Dijon, avec ses 150 hôtels particuliers, qui vient d’être classé. Dijon avait obtenu le label “Ville d’art et d’histoire” en 2008. Aujourd’hui, c’est toute la richesse patrimoniale de la ville de Dijon qui obtient la reconnaissance de la communauté internationale : l’Unesco a reconnu la valeur universelle du secteur sauvegardé de Dijon ! »Une histoire qui commence en 2004 à DijonL’histoire des ducs de Bourgogne est en effet intimement liée à celle du pinot noir sur la côte viticole. Quant aux hôtels particuliers, beaucoup ont appartenu à des propriétaires de vignes qui ont permis le développement des Climats. L’élu rapporte la génèse de cette formidable épopée : « J’ai commencé ce dossier lorsque j’étais adjoint en 2004, à la demande de François Rebsamen, alors maire de Dijon. À la suite d’une exposition dans la salle des États où nos amis allemands de Rhénanie-Palatinat venaient d’être inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco grâce aux vignes de la vallée du Rhin, il m’a interpellé : “Pourquoi on ne ferait pas un dossier au patrimoine mondial ? Nous avons des vignes, tout ce qu’il faut !” Nous avons contacté le maire de Beaune pour lui faire part de notre proposition, et le monde viticole s’est associé… À partir de 2007, nous avons constitué l’association avec le président Aubert de Villaine, mais il y avait eu déjà beaucoup de travail… »Pour Didier Martin, président du comité régional du tourisme, vice-président du Grand Dijon, et président de l’office de tourisme de la ville de Dijon, également joint à Bonn, cette bonne nouvelle va doper le tourisme. « Je pense que les retombées vont être importantes. C’est une excellente nouvelle pour le rayonnement culturel et l’attractivité touristique de la ville de Dijon. Nous aurons donc à Dijon deux mentions Unesco, une pour le patrimoine, l’autre pour l’art de vivre et le repas gastronomique des Français. En 2018, nous serons en mesure d’inaugurer la cité de la gastronomie à Dijon ! Un plan de développement du tourisme va être mis en place autour de ces deux thématiques : le patrimoine et la gastronomie ! » Source : LE BIEN PUBLIC - Edition du 06/07/2015
Lire la suite

IMMOBILIER D'ENTREPRISE : les tendances du marché dijonnais

16 Avril 2015

L'immobilier d'entreprise est l'un des facteurs clés du développement économique du territoire. Les professionnels du secteur font le point sur l'offre et les tendances du marché dijonnais.Retrouvez l'intégralité de cet article à la page 24 du supplément FORUMECO du JOURNAL DU PALAIS n° 4441.
Lire la suite

Les indices du 4ème trimestre 2014 sont disponibles

17 Mars 2015

L'INSEE a publié les indices du 4ème trimestre 2014, à savoir :- Indice du Coût de la Construction (ICC) : 1625- Indice des Loyers des Activités Tertiaires (ILAT) : 107,80- Indice des Loyers Commerciaux (ILC) : 108,47
Lire la suite

Mazen-Sully affiche complet

2 Mars 2015

La commercialisation des huits hectares du technopôle Mazen-Sully s'est achevée avec la vente des dernières parcelles à trois entreprises dont deux start-up dijonnaises prometteuses.Retrouvez l'intégralité de cet article à la page 21 du magasine LE GRAND DIJON, Numéro 36, Février 2015.
Lire la suite

Très haut débit à DIJON : trois zones d'activités bientôt concernées

12 Février 2015

Mercredi, Bruno Janet, directeur des relations avec les collectivités locales pour la société Orange, a fait une annonce qui ne manquera pas de faire réagir dans le monde de l’entreprise à Dijon. « Les zones d’activité de Cap Nord, Valmy et Mazen-Sully vont être raccordées à la fibre optique dans les mois qui viennent. » Concrètement, les études et les travaux vont débuter courant 2015, les sociétés présentes sur ces trois parcs pourront en profiter dès 2016, comme beaucoup en faisaient la demande depuis plusieurs années. « Ces déploiements permettront à tous les types d’entreprise d’avoir accès au très haut débit à moindre coût », a affirmé Bruno Janet.Cette annonce, effectuée mercredi en début d’après-midi en marge d’une signature de convention avec un bailleur social, a réjoui le maire de Dijon et président du Grand-Dijon, qui a souligné l’importance de cette annonce. Il avait quelques minutes auparavant déclaré que l’accès à la fibre était « bon pour les particuliers et bon pour les entreprises ». Source : http://www.bienpublic.com/edition-dijon-ville/2015/02/12/tres-haut-debit-trois-zones-d-activite-bientot-connectees 
Lire la suite

Le marché de l'agro reconvertit l'ancien marché de gros

4 Février 2015

Le devenir du marché de gros de DIJON était un dossier ancien et complexe à mener. Le Grand Dijon a décidé de faire de cette zone un pôle dédié aux industries agroalimentaires. D'ici un an, quelques belles implantations devraient concrétiser cette orientation. Pour les entreprises qui étaient sur place, ce nouveau contexte est également bien accueilli. Retrouvez, en cliquant ici, l'intégralité de l'article consacré au marché de gros.
Lire la suite

LDLC ouvre une boutique à DIJON

21 Janvier 2015

La nouvelle boutique de l'enseigne LDLC s'est ouverte dans la ZAC du GRAND MARCHE à QUETIGNY. Pour en savoir plus sur cette enseigne, cliquez ici.
Lire la suite

Valmy III, donnée atypique de l'attractivité dijonnaise

21 Janvier 2015

La troisième phase du parc tertiaire Valmy, au Nord du Grand Dijon, est en cours de démarrage. Cet "éco-pôle" devrait abriter 130 000 m2  de surface de plancher et, à terme, 3 500 emplois.Retrouvez en cliquant ici l'intégralité de l'article consacré à l'éco-pôle Valmy dans le numéro 4424 du Journal du Palais du 15 au 21 décembre 2014.
Lire la suite